Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

randonnée jeudi 21 mai LE ROCHER DE CUNY

randonnée jeudi 21 mai    LE ROCHER DE CUNY
randonnée jeudi 21 mai    LE ROCHER DE CUNY

                                                  LE ROCHER DE CUNY

 

Direction : Benonces

Distance : 10 km ( environ )

Dénivelé : 350 m  ( cumulé )

Temps : 3 h ( environ )

Équipement : habituel en fonction du temps.

Accompagnateurs : Chantal Mendil and co.

 

 

Nous partirons a 13h 30, en direction de Benonces. Nous garerons les voitures devant l'église.

Puis nous prendrons la direction de la ferme Janvais, mais bifurquerons au Golet du Mur après une montée d'environ 1,5 km.

De la, nous cheminerons vers le rocher de CUNY, sur de bons sentiers à travers les bois.

A la croix de CUNY, nous pourrons jouir du magnifique paysage sur les villages de la vallée. Une table d'orientation permettra à chacun de bien se situer.

Nous redescendrons en direction de Benonces, à travers la forêt, par des chemins larges ou de petits sentiers, puis traverserons le village afin de regagner les voitures après une dernière côte pour arriver à l'église. 

Voir les commentaires

semaine des arts à la MJC

semaine des arts à la MJC
semaine des arts à la MJC

Voir les commentaires

randonnée dimanche 17 mai

randonnée dimanche 17 mai

Voir les commentaires

randonnée du 7 mai 2015

                        RANDONNEE DU jeudi 07 MAI 2015
                       DECOUVERTE DE VAUX FEVROUX et du Buizin

 

 

Randonnée de 12km environ et d'un dénivelé cumulé de 400m, accessible à tous.

Équipement: habituel: bâtons, chaussures et vêtements + ou – chauds selon température du jour.

Départ à 13h30 en covoiturage du parking de la MJC, direction Vaux Févroux

Accompagnateur Claude Petit

 

Ce jeudi nous allons à la découverte de Vaux Févroux et la fraîche vallée du Buizin. La charmante vallée de Vaux-Févroux, autrefois vallée fièvreuse, devenue, en 1923, la vallée du gaz. Au delà de ce hameau, route et ruisseau s'enfoncent dans la vallée dominée par d'imposantes falaises.

Nous laisserons nos voitures à la sortie de Vaux Févroux, au lieu-dit «le laboratoire».

Après une légère montée dans les bois nous redescendrons directement dans le hameau où se trouvent des maisons typiques de la région .

Nous quitterons le hameau et nous nous dirigerons à travers forêts et prairies vers le fond de la vallée. En chemin nous pourrons reconnaître quelques vestiges des anciens gisements de gaz.

En longeant  le Buizin nous arriverons en fond de vallée où nous découvrirons une cascade. Le retour aux voitures se fera par un chemin sans grande difficulté

 Le nom de ce lieu vient du fait que des  gisements de gaz naturel ont été découvert  au début du siècle dans la pittoresque vallée de Vaux-Fevroux.

À la suite d'un sondage destiné à chercher de la houille, entrepris sur la commune en 1904, il est découvert vers Vaux-Févroux un gisement de gaz naturel . Il faut plus de trois mois pour maîtriser l'éruption de ce gisement. Ce gisement est le premier à avoir été exploité en France. Le gaz naturel a été exploité pendant plusieurs dizaines d’années et a alimenté la ville d’Ambérieu et la verrerie Saint Gaubin de Lagnieu, spécialement construite en 1922, afin de profiter de ce gisement qu'on supposait prometteur. La  fin de l’exploitation a eu lieu en 1961.

Le hameau de Vaux Févroux rustique et pittoresque. Étiré au creux de la vallée du Buizin, le hameau ne manque pas de cachet avec ses maisons anciennes et mal alignées desservies par d'étroites ruelles. Autrefois demeures de petits propriétaires terriens, les habitations s'imbriquent parmi toutes sortes de dépendances: caves, étables granges,etc... Les emplacements les plus ensoleillés étaient réservés aux jardins et  cultures.

Les cuves du Buizin constituées de quelques marmites plus ou moins profondes, sont une curiosité visitée par les touristes, mais l'enchaînement des cascades situées au dessus n'en est pas moins intéressant, et rend cette courses en sous bois agréable. Succession de cascades ne dépassant pas 20 m, petits ressauts avec quelques marmites et passages ponctuellement encaissés sont les caractéristiques de cette classique du bas Bugey.

 

Voir les commentaires